Les aventures de Marian

lundi 19 mai 2008
par  Thang-Ka

10 ans Thang-ka

Chers amateurs du vol libre,

Mes aventures chez Thang-ka commencent exactement il y a 9 ans. Nous étions les premiers Jokers. Voici nous à côté de la camionnette. Nous nous voyons toujours régulièrement en Belgique ou à Dienne.

Si on me demande mon stage le plus drôle, je me rappelle mai 2005, “le stage avec les pompiers”, comme on les appelle chez Thang-ka.
Ces gars ont toujours une réplique qui te laisses plié de rire pendant des heures. Ces photos le montrent biens.

Un bon conseil : ne dit jamais aux pompiers anversois de quel bled t’es d’origine, si c‘est Erps-Kwerps ou Sint-Niklaas.

Si les autres n’arrivent pas à identifier ton tatouage, il faut mieux se taire (les opinions étaient divisées : une marmotte, …) Je ne sais plus ce que c’était.

Mais ce qui m’a surtout marqué cette semaine c’était mon vol de Nozières.
Le paysan faisait de l’épandage de fumier sur une bonne partie de l’atterrissage. D’en haut je ne l’avait pas vu (!!!!) On s’imagine que tout le monde essaie d’éviter la merde, sauf Marian qui se pose pile au milieu de l’atterro.
Je te jure : la merde ne te freins pas du tout, c’est comme se mettre au patinage pour la première fois. Tu glisses pendant plusieurs mètres et la merde fait des fontaines partout.
Tout, et je veux dire vraiment tout est sous la merde : le casque, la sellette, les vêtements, les cheveux, la bouche, les mains !!!!
Après ce spectacle je retournais vers les autres et là j’entendais les pompiers et surtout Jo. Ca va sans dire. On les a entendu rigoler jusqu’à Dienne.

Le retour j’ai fait sur le capôt du 4x4, ils ne voulaient pas me laisser rentrer. Je puait trop.

Arrivé à Dienne Vinch me fait un bain dans la fontaine et après on attaque le plus dûre … le nettoyage !!!

Si la nuit on va aux toilettes dans le noir et on se cogne contre un mur, c’est pas étonnant qu’on soit proclamé : reine de l’Atlantide.


(regarde le pif, complètement gonflé !!)

Encore 1OO fois merci à toute l’équipe de Thang-ka pour tous ces souvenirs génials.

MARIAN VAN HUFFEL