Les parachutes de secours.

mercredi 30 juillet 2014

Différentes marques, différents modèles !

Plusieurs modèles de parachutes de secours sont sur le marché. Depuis plusieurs années, les écoles affiliées à la FFVL sont obligées d’utiliser un parachute de secours pour chaque élève en formation.
Thang-ka travaille avec différentes marques (MCC Aviation, Sky paragliders, Sup’air, ...) et différents systèmes d’installation (ventral, dorsal, sur le côté, ...).
Vous trouvez le matériel de l’école sous la rubrique
Parachutes de secours d’occasion.

En août 2013, Sky paragliders a sorti un nouveau parachute de secours dirigeable léger : le SKY drive 2.

Les infos :

Le SKY drive 2 est un parachute dirigeable basé sur le concept Rogallo. Léger et compact, il peut être monté dans la plupart des sellettes. Ses principales caractéristiques sont les suivantes :
- ouverture à la fois rapide et amortie
- stable et facile à piloter
- faible taux de chute pour un atterrissage en douceur
- léger et compact
- peut être monté dans la plupart des sellettes ou dans un container frontal
- PTV maximum : 135 kg, Surface : 38 m2, Nombre de panneaux : 2 x 8
- Poids : 1.85 kg
- Homologation : EN 12491:2001

Ouverture à la fois rapide et amortie

La plupart du temps, le pilote tire son parachute de secours en dernier recours à proximité du relief ; une ouverture rapide peut par conséquent faire toute la différence. De par son concept, le SKY drive 2 s’ouvre rapidement. Moyennant un pliage régulier et une extraction dynamique, le Sky drive 2 se déploie en quelques dizaines de mètres. Une ouverture rapide implique cependant un freinage brutal. Afin d’éviter que le choc d’ouverture ne provoque des lésions (coup du lapin), le Sky drive 2 est équipé de suspentes en Nylon 6.6 dont l’élasticité permet de diffuser l’énergie lors du choc d’ouverture.

Faut-il larguer le parapente ?

Dans la plupart des cas, le pilote n’utilise son parachute de secours qu’en dernier ressort et à faible altitude ; il n’a par conséquent que quelques secondes pour se redresser dans la sellette et éventuellement affaler son parapente. Le SKY drive 2 est équipé d’un dispositif de pré-freinage qui est mis en place lors du pliage. L’effet conjugué du pré-freinage et de la trainée du parapente casse en grande partie la finesse du SKY drive 2 et permet au pilote de poser pratiquement comme avec un parachute hémisphérique.

Pod à ouverture en deux phases

Contrairement à un parachute hémisphérique dont les suspentes sont toutes fixées à la base de la calotte, un concept Rogallo a des suspentes avant beaucoup plus longues qui remontent au tiers supérieur de la voilure. Il est par conséquent indispensable de concevoir un pod qui permette dans un premier temps le délovage intégral des suspentes pour éviter qu’une suspente ne passe par dessus la voilure lors de l’extraction. Le pod à cinq rabats du SKY drive 2 permet à la voilure de se déployer à bonne distance du pilote une fois que les suspentes sont entièrement délovées.


Utilisation de suspentes en Nylon 6.6 VHT (very high tenacity)

Lors de l’ouverture, des frottements peuvent se produire soit avec le parapente, soit en raison d’un twist du cône du parachute. C’est la raison pour laquelle nous avons renoncé à l’utilisation des suspentes en Dyneema non gainé malgré le gain de poids qui en aurait résulté ; en effet le point de fusion du Dyneema d’environ 150o est très rapidement atteint lors de tels incidents. Les suspentes tressées avec un fil nylon 6.6 VHT (très haute ténacité) ont été développées spécialement pour le SKY drive 2. Le compromis poids-résistance ainsi que le module élastique ont été les principaux axes de développement de ces produits.

Des matériaux de pointe pour une stabilité accrue

Le concept Rogallo se différencie d’un parachute hémisphérique par le fait que le parachute vole, ce qui lui confère une stabilité naturelle. La voilure du SKY drive 2 est assemblée avec du tissu PN9 de Porcher Sport. Ce matériau, tissé avec un fil fortement filamenté est deux à trois fois moins poreux que les tissus légers utilisés habituellement et permet par conséquent d’obtenir des performances similaires avec une surface réduite. Il en résulte une charge alaire légèrement plus élevée et une stabilité accrue en aérologie turbulente.

Un taux de chute réduit pour un atterrissage en douceur

Le taux de chute maximum autorisé lors de l’homologation de parachutes hémisphériques selon la norme EN est de 5.5 m/s (au PTV max.). Le concept Rogallo du Sky drive 2 permet de réduire cette valeur d’environ 20% dans les mêmes conditions. Une réduction supplémentaire du taux de chute n’est évidemment pas souhaitable, sauf pour les pilotes qui envisagent de faire du vol thermique ou du vol de distance sous leur secours !

Deux couleurs pour deux bonnes raisons

La demi-voilure droite rouge et la demi-voilure gauche blanche sont en premier lieu une aide au pliage bienvenue. Même les plieurs chevronnés apprécieront cette distinction visuelle qui rend le pliage à la fois plus aisé et plus assuré.
Même si le SKY drive 2 est un parachute dirigeable, il peut arriver que le pilote ne se pose pas à côté de l’arrêt de car postal ! Les 19 m2 de la demi-voilure rouge seront bienvenus pour signaler sa présence sur un champ de neige ou un glacier. Le 19 m2 de blanc seront particulièrement visibles dans le faisceau des phares de l’hélicoptère en cas de recherches de nuit.

De la théorie à la pratique

Passer en quelques secondes d’un parapente qui vole avec 9 de finesse à un parachute de secours qui atteint difficilement le tiers de ces performances ne s’improvise pas. Il est donc vivement recommandé de faire plusieurs ouvertures dans le cadre d’un cours de sécurité. Le tissu utilisé pour assembler le SKY drive a été développé pour le parachutisme et est également utilisé par certains fabricants de matériel de base jump. Il est donc prévu pour résister à des ouvertures multiples


Navigation